Top
Pendant toute la durée de l'épidémie de COVID-19, nous sommes malheureusement obligés de stopper notre activité de sexologie pour nous concentrer sur la prise en charge de l'épidémie.